Donner de la noix de coco aux saints

eyeife Pour donner de la noix de coco aux saints (orishas) on procède de la manière suivante:

1. On prépare cinq morceaux de noix de coco de forme ovale, en essayant de les faire d’une taille similaire, une tasse avec de l’eau et on met le tout sur une assiette. Les noix de coco doivent être cassées avec un objet dur et ne doivent pas être jetées contre le sol, car ce serait un manque de respect envers l’obi (la noix de coco en langue yoruba).

2. On met les morceaux de noix de coco devant le saint ainsi que la tasse.

3. On lit la moyugba (prière) en même temps qu’on retire des petits bouts des quatre morceaux de noix de coco avec l’ongle. Le cinquième morceau de noix de coco reste comme témoin de la cérémonie.

4. On dit : « nom du saint » et la prière du saint auquel on offre la noix de coco.

5. On dit : « EMI OMO » (ici se présente votre fils) « nom de saint de la personne initiée », « VOUS OFFRANT OBI » (de la noix de coco) et on laisse tomber quelques petits morceaux de noix de coco sur le saint, et « OMI TUTO » (de l’eau fraiche), et on laisse tomber quelques gouttes d’eau sur le saint, « POUR ….. on dit les raisons pour lesquelles on offre la noix de coco »

6. On dit la prière du obi:

ADAWE BIAGÜE BABARONA ORUN ADIATOTO ADA FUN A LA KENTA DADA OMO TOYO AGO

7. Pendant qu’on laisse tomber de petits bouts de noix de coco par terre, on dit :

OBBI A LA FIBE IKU (pour que obi m’éloigne de la mort)

OBBI A LA FIBE ANO (pour prévenir la maladie)

OBBI A LA FIBE OFO (pour prévenir le malheur)

OBBI A LA FIBE ARAYE (pour empêcher d’être vaincu)

OBBI A LA FIBE GBOGBO OSOGBO UNLO (pour qu’il me débarrasse des obstacles sur mon chemin)

8. Après, on touche les morceaux de noix de coco avec la main droite et on dit trois fois : ILE NI MOKUEO (on répond: ACUELLE)

9. Après, on touche le saint avec la main gauche et on dit trois fois : “nom du saint”, ILE NI MOKUEO (on répond: ACUELLE)

10. On prend les morceaux de noix de coco et on touche la personne avec eux en disant :

AGO ORI, sur la tête

AGO IKUAKO, sur la nuque

AGO OFUN, sur la gorge

AKUALA OTUN, sur l’épaule droite

AKUALA OSI, sur l’épaule gauche

OLO OÑU, sur le ventre

ITA BURUKU, sur le genou droit

ITA BURUKU LODDE, sur le genou gauche

ELESE KAN, ELESE MEYI ,sur les pieds

LOWO OTUN, LOWO OSI, sur les mains tournées vers le haut

ARIKU BABAWA, sur les mains tournées vers le bas

11. On touche trois fois le saint avec les morceaux de noix de coco et on dit : OBI “nom du saint” et on répond: AKUAÑA

12. Après on laisse tomber les noix de coco par terre en les jetant de la hauteur des genoux.

 

Selon les positions des morceaux de noix de coco en tombant par terre on peut trouver les cas suivants :

OOOO: Alafia (les quatre vers le haut) Réponse affirmative : signifie paix et prospérité. Refrain : on a tous besoin du bien mais pas tout le monde sait l’apprécier

OOOX: Etawa (trois vers le haut et un vers le bas) Réponse affirmative mais pas sûre. Il faut répéter le tirage. Si cette disposition se répète, cela signifie que la réponse est affirmative et catégorique. Refrain : tout dans la vie a son opposé, il n’y a pas de premier sans second ni second sans premier.

OOXX: Eyeife (deux vers le bas et deux vers le haut) Réponse affirmative, c’est la lettre majeur du coco, une lettre ferme et sûre. Quand on voit cette lettre on remercie Olofin. Refrain : Beaucoup de bonheur et beaucoup d’ennemies.

OXXX: Okana (trois vers le bas et un vers le haut) Réponse négative. Il dit NON à la question qu’on a posée. Si on demande par rapport à une offrande ou travail, cette lettre veut dire qu’il manque quelque chose et qu’il faut refaire un tirage pour savoir de quoi il s’agit. Refrain : tout ce qui est grand s’est fait avec l’aide de ce qui est petit; tout le monde est important.

XXXX: Oyekún (tous les morceaux vers le bas) Réponse négative. On doit mouiller les morceaux de coco et allumer une bougie aux esprits. On répète le tirage. Avec cette lettre parlent Olokun, Eggun, Shango et Babalu Aye.

Quand tous les morceaux tombent les uns sur les autres, on ne lit pas la lettre et on répète le tirage.

2009 - 2016 © SANTERIA.FR
FrenchSpainEnglish