Description des colliers

collares santeria Voici un résumé des orishas du panthéon yoruba avec le collier basique ou « eleke » qui correspond à chacun d’entre eux. Il est impossible de tenir compte de toutes les variantes des colliers de base parce que les avatars ou chemins de chaque saint dans son collier sont infinis. Les orishas se présentent par ordre alphabétique car la hiérarchisation est assez complexe.

Collier de Aggayu

Cet orisha présente des colliers simples et son chiffre distinctif est le neuf et ces multiples jusqu’à dix-huit. Avec cet orisha on utilise d’autres chiffres comme le trois et le six mais dans ce cas-là on alterne les couleurs dans la confection du collier. La couleur qui prédomine dans ses perles est l’ambre ou le chocolat mais on peut aussi alterner d’autres couleurs comme le bleu turquoise, le rouge foncé, le jaune, le vert et le rouge. A partir du collier de base on peut trouver des variantes :

  1. On commence avec une grosse perle blanche suivie de neuf perles rouges et huit jaunes. On répète successivement la séquence et on fini avec une grosse perle blanche.
  2. Neuf perles couleur chocolat suivies de neuf perles rouges et neuf perles bleu turquoise. On peut substituer le rouge et le bleu par le vert et le jaune. On répète la séquence.

 

Collier de Babalu Aye

Son collier est simple et son chiffre distinctif est le dix-sept mais aussi le sept, le treize et le quatorze. Sa couleur est le violet dans toutes ses gammes. Son collier de base se compose de perles appelées « matipos », c’est-à-dire opaques, avec un trait bleu sur chaque perle. Il peut aussi présenter des variantes comme :

  1. Un collier complet de perles noires.
  2. Un collier de perles blanches et bleues alternées
  3. Un collier de trente-quatre perles noires et un coquillage, séquence qu’on répète successivement.

Voici quelques colliers qui correspondent aux chemins les plus connus de Babalu Aye :

  • Aluwa: quatorze perles noires, un jais et quatorze perles noires.
  • Babaribo: quatorze perles rouges, sept perles blanches avec des traits bleus et un jais.
  • Arubo: quatorze perles noires, sept perles blanches avec des traits bleus, une perle verte et un jais.
  • Asoji: quatorze perles noires, sept perles couleur ambre, sept perles bleues avec des traits blancs et un jais.
  • Afimaye: quatorze perles couleur ambre, sept perles blanches avec des traits bleus et un jais.

 

Collier de Eleggua

Il utilise le collier simple et son chiffre distinctif est le trois. Ses couleurs sont le rouge et le noir qui symbolisent la vie et la mort, le début et la fin. Les différentes variantes du collier de base sont :

  1. Des perles rouges et noires alternées. Il existe aussi un collier confectionné avec des graines de peonia (plante).
  2. Trois perles rouges, trois perles noires et après une rouge et une noire alternées jusqu’à arriver à trois de chaque.
  3. Trois perles rouges, trois perles noires et trois perles blanches.
  4. Une perle noire et une perle blanche en répétant la séquence successivement.

 

Collier de Inlé

Son collier est simple et son chiffre distinctif est le vingt-et-un même si l’on additionne aussi les chiffres cinq et sept. Sa couleur prédominante est le vert foncé. Les variantes de son collier de base sont :

  1. Vingt-et-une perles bleu clair et trois jaunes.
  2. Une perle bleu foncé et deux jaunes.
  3. Des perles opaques, appelées « matipos » de couleur vert foncé pour tout le collier avec deux perles bleu Prusse et une perle couleur corail.

 

Collier de Obba

Son collier est simple et ses chiffres distinctifs sont le huit et le cinq. Sa couleur représentative est l’ambre. Les perles rose et jaunes s’utilisent aussi dans la confection de ses colliers. Les variantes du collier de base sont :

  1. Huit perles de verre et huit perles couleur ambre alternées avec cinq perles d’ambre légitime.
  2. Des perles roses et violettes alternées.
  3. Des perles violettes et lilas alternées.
  4. Vingt-sept perles couleur ambre, trois perles couleur miel (plus claire que la couleur ambre) et une perle couleur corail. On répète la séquence successivement.

 

Collier de Obatala

Son collier est simple et son chiffre distinctif est le huit et ses multiples. Sa couleur est le blanc mais il peut aussi avoir du rouge, du corail, du vert, du violet et perles de verre transparent. Les colliers basiques peuvent avoir des variétés :

  1. Collier confectionné uniquement avec des perles blanches.
  2. Des perles blanches en continue avec une touche de couleur qui peut être noir, rouge ou bleu.
  3. Seize perles blanches, quatre perles de verre, une couleur corail et quatre perles de verre. La séquence se répète successivement.

 

Collier de Oddúa

Son collier a une seule rangée de fil et son chiffre distinctif est le quatre. Ses couleurs sont le blanc et le corail. Ses colliers basiques sont :

  1. Seize perles blanches et huit rouges, alternées.
  2. Quatre perles vertes et quatre blanches, alternées.
  3. Une perle verte et une blanche. On continue la séquence.
  4. Seize perles vertes et seize perles blanches avec une perle de nacre ou d’ivoire intercalée entre les deux groupes de seize.

 

Collier de Oggun

Son collier est simple et ses chiffres distinctifs sont le trois et le sept. Ses couleurs sont le noir, le vert et un peu de rouge. Ses colliers basiques sont :

  1. Sept perles noires, une perle rouge, sept vertes et une autre rouge. On répète la séquence successivement.
  2. Des perles vertes transparentes et des perles noires alternées. Quand le vert est transparent, cela veut dire qu’on a fait la cérémonie du couteau.
  3. Trois perles noires et trois perles vertes. On répète la séquence successivement.
  4. Vingt-et-une perles noires et sept perles vertes en verre ou opaques. On répète.
  5. Une perle verte, une perle noire et toutes les vingt-et-une perles, on ajoute une perle de jais.

 

Quand le collier de Oggun appartient à un « oriaté » (santero de grande expérience qui exerce comme maître de cérémonie pendant la cérémonie d’initiation), on ajoute des coquillages appelés « cauris ».

Collier de Orishaoko

Son collier est simple et son chiffre distinctif est le sept. Ses couleurs sont le rose et le bleu. Les colliers basiques peuvent être :

  1. Sept perles rose suivies de sept perles bleu turquoise pâle. On répète la séquence successivement. On peut l’orner avec des coquillages.
  2. Sept perles bleu clair, une perle rouge, sept perles rose, une perle de jais et une corail.
  3. Des perles bleu pâle et des perles noires alternées.

 

Collier de Olokun

Son collier est simple et son chiffre distinctif est le neuf. Ses couleurs sont le bleu et le blanc. Les variantes qui présentent ses colliers sont :

  1. Des perles bleues et blanches alternées.
  2. Des perles transparentes de gammes de bleu différentes.

 

Collier de Orula

Son collier est simple et son chiffre distinctif est le huit. Ses couleurs sont le vert et le jaune. Son collier basique est :

  • Des perles vertes et jaunes alternées.

 

Ce collier ne peut être remis que par un babalawo (prêtre de la règle de Ifa) pendant une cérémonie appelée « main de Orula » au cours de laquelle on reçoit aussi un bracelet (iddé) avec les mêmes couleurs, vert et jaune, qu’on porte au poignet gauche.

Collier de Oshosi

Ses colliers ont deux rangées qui sont reliées avec des grosses perles, appelées « glorias » suivant une séquence régulière. Ses chiffres distinctifs sont le deux, le trois et le sept. Ses couleurs sont le vert et le bleu. On rajoute aux colliers de Oshosi un coquillage, une perle d’ambre ou du corail. Ses colliers basiques ont les variantes suivantes :

  1. Uniquement des perles couleur corail ou alternées avec des perles bleu Prusse.
  2. Deux rangées de quatorze perles chacune qui se relient avec trois perles couleur miel, une couleur ambre et trois de couleur miel. A la fin le collier se divise en deux parties qui terminent avec un coquillage de chaque côté.

 

Collier de Oshun

Son collier est simple et son chiffre distinctif est le cinq et ses multiples. Sa couleur est le jaune mais elle adore l’or et tout ce qui est doré. Ses colliers basiques sont :

  1. Cinq perles couleur ambre, cinq perles rouges, une rouge et une ambre intercalées jusqu’à en avoir cinq de chaque.
  2. Une rangée uniquement de perles opaques (matipos) jaunes.
  3. Des perles jaunes en verre ou ambre avec cinq perles rouges alternées. Continuer la séquence successivement.
  4. Des perles jaunes en nombre de cinq ou ses multiples entre lesquelles on intercale une perle rouge toutes les cinq perles.
  5. On commence avec une perle verte suivie d’une rouge et d’autre verte et cinq jaunes. On répète la séquence successivement.

 

Voici quelques colliers qui correspondent aux chemins les plus connus de Oshun:

  • Ibú Kolé: quinze perles couleur miel, une perle verte, cinq perles rouges et un jais.
  • Ibú Añá: quinze perles couleur miel, cinq perles rouges, cinq perles jaunes, une perle rouge, un ambre et une perle rouge.
  • Ibú Akuaró: quinze perles couleur miel, cinq perles rouges et une perle de nacre.
  • Ololodi: quinze perles couleur miel, cinq perles jaunes, cinq perles vertes et un ambre.
  • Oló Yemú: quinze perles couleur miel, cinq perles jaunes, un ambre et un corail.

 

Collier de Osun

Son collier est simple et son chiffre distinctif est le huit. Ses couleurs sont le bleu clair, le blanc, le jaune et le rouge. Ses colliers basiques sont :

  • Huit perles bleu clair, huit perles jaunes, huit perles blanches et huit rouges.
  • Seize perles blanches et huit perles rouges qu’on alterne successivement.

 

Collier de Oya

Son collier est simple et son chiffre distinctif est le neuf. Ses couleurs sont variées. Ses colliers basiques sont :

  • Neuf perles noires et neuf perles blanches, puis une blanche et une noire intercalées jusqu’à compléter neuf de chaque. On répète la séquence.
  • Neuf perles couleur ambre avec des traits noirs et blancs, une perle rouge ou marron et neuf perles couleur ambre.
  • Neuf perles blanches et neuf noires jusqu’à compléter neuf de chaque groupe.

 

Collier de Shango

Son collier est simple et son chiffre distinctif est le six. Ses couleurs sont le rouge et le blanc. Ses colliers basiques sont :

  1. Six perles rouges et six blanches, puis une perle rouge et une blanche intercalées jusqu’à compléter six de chaque. On répète la séquence.
  2. Des perles rouges et blanches alternées.

 

Collier de Yemaya

Son collier est simple et son chiffre distinctif est le sept. Sa couleur est le bleu dans toutes les tonalités. Ses colliers basiques sont :

  1. Sept perles en verre, sept perles bleues et après une perle en verre et une bleue jusqu’à compléter sept de chaque. On répète la séquence.
  2. Sept perles bleu marine, une perle en verre, une perle bleu marine et sept perles en verre intercalées suivant la même séquence.

 

Voici quelques colliers qui correspondent aux chemins les plus connus de Yemaya:

  • Ashaba: sept perles bleu clair, une perle de corail et sept perles de verre.
  • Asesu: sept perles bleu clair, une perle de corail, sept perles de verre et une perle verte.
  • Okute: sept perles bleu foncé, une perle rouge et sept perles de verre.
  • Mayelewo: sept perles bleu foncé, une perle rouge, sept perles de verre et une perle verte (il a aussi tous les tons de bleu).
  • Konla: vingt-et-une perles de verre et une perle bleu clair. Les perles de verre sont nécessaires car cette Yemaya vit dans l’écume de l’océan et le verre représente la couleur de l’écume.
  • Agana: sept perles bleu foncé, sept perles de verre et une perle de corail.

 

Collier de Yewa

Son collier est simple et ses chiffres distinctifs sont le onze et des fois le quatre. Sa couleur est le rose. Ses colliers basiques sont :

  1. Des perles opaques (matipos) rose.
  2. Seize perles roses, quatre perles noires, une perle rose et une perle de jais. On répète la séquence successivement.
  3. Quatre perles roses et quatre perles rouges, une perle de corail légitime et on intercale une perle de jais.
2009 - 2016 © SANTERIA.FR
FrenchSpainEnglish