Les colliers dans la santeria

collares santeria Le collier de saint est un système d’enfilage de perles en verre avec des formes et des couleurs spécifiques qui est associé comme attribut aux différentes divinités du panthéon Yoruba. Les colliers reçoivent le nom de « elekes ». Les perles sont appelées « matipos » quand elles sont opaques. Avec elles on réalise des enfilages simples d’une rangée unique mais aussi des grands colliers appelés « de mazo » qui ont plusieurs fils reliés entre eux régulièrement par des perles plus importantes. On prépare aussi des bracelets, à usage personnel, appelés « ildé ou iddé ».

Les perles utilisées pour confectionner les colliers sont petites, d’environ 1 mm de diamètre et peuvent être brillantes, translucides, opaques ou mates. Elles sont déclinées dans toutes les couleurs primaires et secondaires avec différentes intensités. Quelques fois on utilise d’autres perles plus grosses qui s’enfilent dans les colliers, appelées « glorias » qui peuvent avoir des formes et  des matériaux différents. Chaque orisha a son collier basique appelé de «  fundamento » à partir duquel on peut réaliser différents enfilages selon le chemin que doit suivre l’initié et qui doit être fixé par le babalawo ou prêtre de la santéria.

Il y a trois types de colliers :

a)  Le collier simple qui a une seule rangée et qu’on porte autour du cou. La longueur dépend de la taille de la personne qui va le porter car il doit arriver à hauteur de l’estomac, tout en conservant le nombre et la quantité de perles propres à chaque orisha.

b)  Le collier double, qui n’est pas très utilisé et qu’on confectionne avec deux rangées parallèles reliées entre elles régulièrement par une grosse perle ou « gloria » qui peut être du jais, du corail ou un coquillage.

c) Le gros collier ou collier de mazo qui est une vraie œuvre d’art. Il est confectionné avec plusieurs rangées reliées régulièrement par des grosses perles ou « glorias ». Le nombre et la couleur des perles sont en rapport avec les attributs propres à chaque orisha. Généralement ces colliers n’ont pas un usage personnel et ils ne sont utilisés que pendant la célébration des cérémonies après lesquelles ils sont déposés sur les autels consacrés aux orishas.

Recevoir les colliers est le premier pas quand on pratique la règle de Osha ou santeria. Pendant la cérémonie des colliers on reçoit le « ashé » ou bénédiction des saints. On peut dire que c’est la première initiation du croyant. Le collier est sacré et il n’est pas utilisé par sa beauté mais pour des raisons religieuses.

Pour pouvoir recevoir les colliers il faut qu’auparavant les divinités aient été consultées à travers l’oracle de divination qui établira si la personne a besoin des colliers pour améliorer sa santé, pour se protéger ou parce que ça fait partie de son chemin d’initiation. En tout cas, la personne doit choisir un santero(a) responsable pour cette cérémonie avec lequel(le) il va établir des liens spirituels.

2009 - 2016 © SANTERIA.FR
FrenchSpainEnglish