Remise des colliers

collares santeria La remise des colliers est une cérémonie assez longue et compliquée qu’on peut considérer comme le premier pas d’une personne dans la règle de Osha.

Le jour avant la remise des colliers, la personne qui va les recevoir doit dormir sur une natte au pied des orishas mais actuellement on ne respecte pas beaucoup cette tradition. On prépare la pièce où se déroulera la cérémonie depuis la veille et on empêche toute personne qui n’appartient pas à la règle de Osha d’y pénétrer. Les colliers sont déposés dans les soupières où habite la divinité qui les représente et contiennent de l’omiero afin qu’ils puissent manger, c’est-à-dire, qu’ils reçoivent l’énergie ou « ashé » des orishas.

Il n’est pas nécessaire de sacrifier les animaux devant la personne qui va recevoir les colliers. Ce qui importe est que les colliers reçoivent le « ashé » des orishas avant de les remettre à la personne parce que sinon ils ne rempliront pas la fonction pour laquelle ils ont été confectionnés.

La veille de recevoir les colliers, le néophyte reçoit de son parrain ou sa marraine un peut d’omiero composé de vingt-et-une herbes pour qu’il prenne un bain.

Le jour de la cérémonie, le néophyte doit apporter des vêtements blancs qui seront portés à la place de ceux qu’on devra jeter et qui symbolisent le début d’une nouvelle vie spirituelle. Avant de la remise des colliers, le parrain ou la marraine réalisent la cérémonie de « rogacion de cabeza » de la personne. Cette cérémonie a pour but de préparer et harmoniser les plans physique, mental et spirituel de la personne afin que la rencontre avec les orishas soit optimale.

Quand on a fini cette première partie de la cérémonie, on demande aux orishas à travers les coquillages, jamais avec la noix de coco, s’ils acceptent la personne et s’ils sont contents avec les offrandes qu’on leur a fait, en même temps qu’on leur demande la permission pour remettre les colliers à la personne.

Si les réponses de l’oracle sont affirmatives, le parrain ou la marraine commence la cérémonie finale où il y a des chants et des prières en lucumi pendant qu’on remet à « l’aleyo » (personne qui n’a pas encore suivie des cérémonies de santeria mais qui a déjà fait ebbo) les colliers, un par un. A partir de ce moment, il devient un « aberikola » (personne qui commence à faire des cérémonies de santeria).

Pour finir, le parrain ou la marraine avec un santero confirmé expliquent les règles et interdictions qui devra respecter le néophyte. On lui renseigne de ce qu’il peut faire ou pas avec les colliers et la signification de l’engagement de respect qu’il doit avoir envers les santeros et la religion.

Après on laisse la personne, qui porte déjà les colliers, toute seule pendant un bon moment dans la pièce dans laquelle s’est déroulée la cérémonie pour qu’elle reçoive le « ashé » des orishas.

Toutes les personnes qui ont été initiées à la règle de Osha et ont suivi la cérémonie de « asiento » peuvent remettre des colliers.

 

 

 

2009 - 2016 © SANTERIA.FR
FrenchSpainEnglish