Les instruments d’Ifa

outils travail babalawo Dans le contexte d’Ifa chaque instrument utilisé par les prêtres (les babalawos) dans la liturgie a une valeur ésotérique. Par exemple:

Le plateau. C’est un plateau circulaire, en bois, utilisé dans l’oracle d’Ifá. Il reçoit aussi les noms de Até Ifá et Opón Ifá. Il représente l’univers total, représente le passé et le futur. Le présent est instantanné, donc, une fois l’événement arrivé, il devient inmédiatement du passé. Le plateau représente aussi le ciel et la terre (orun et aiye), la vie et la mort.

Le iruké. Accessoire fait avec une queue de cheval et dont le manche est décoré avec des perles de couleur. Il sert à éloigner les mauvais esprits. Obbatalá utilise un iruké blanc quand il danse avec les tambours. Oyá en utilise aussi un, mais de couleur marron foncé. Le iruké représente le resultat final, la perpétuité.

Le irofa. C’est un bois de cerf utilisé pour frapper régulièrement le plateau d’Ifá pendant les rituels de divination. Il représente la couronne, la force et le pouvoir.

Les ofos ou enchantements sont réalisés avec des paroles synchronisées et modulées et sont capables d’altérer les états de la matière.

L’ekuelé ou epele. C’est une chaîne avec huit morceaux d’écorce de noix de coco ou de carapace de tortue, utilisée dans le système de divination d’Ifá. Le babalawo jette l’ekuelé par terre de façon à ce qu’il forme deux lignes parallèles, il compte combien de morceaux tombent à l’endroit et à l’envers et il déduit les conseils qui s’ensuivent. L’ékuelé est l’interprète mineur d’Ifa.

Le ikin ou ekine. C’est une graine d’une variété de palmier, utilisée dans le système de divination d’Ifá. Orula, l’orisha de la divination est installé dans deux jeux de noix de palme. Pour faire descendre Orula, une cérémonie complexe qui nécessite la présence de plusieurs babalawos, on utilise 16 ou 21 ikines, selon la tradition de la maison religieuse. Le ikin représente le mystère de la création, la parole de Orula.

Les hommes qui on fait la cérémonie de la main d’Orula ou Awofaca possèdent 19 ikines. Le babalawo possède deux mains de ikines : une de 21 (16+5) et une autre de 19 (16+3). La main d’Orula des femmes ou Ikofafun (Kofa), contient un ou deux ikines. Cela dépend du odu qui sort au moment de la cérémonie : si l’odu est melli, il y en aura deux et si l’odu est omoluo il n’y en aura qu’un.

2009 - 2016 © SANTERIA.FR
FrenchSpainEnglish