Les règles de conduite des santeros (4)

règles conduite Pour faire suite à la série d’articles sur les règles de conduite qui doivent respecter les futus santeros, voici d’autres règles de conduite pour pratiquants non initiés:

– Le droit (derecho en espagnol), est l’argent que le futur initié doit payer pour la cérémonie d’initiation. Il doit être le fruit du sacrifice personnel du néophyte et dans aucun cas il ne doit avoir une origine illicite car cet argent serait maudit et il amènerait le malheur tant au futur initié qu’au parrain ou à la marraine.

– La parrain ou la marraine sont responsables de la réalisation du registro (cérémonie préliminaire) et de l’ebó d’entrée (autre cérémonie préliminaire) et ils doivent être présents pendant le déroulement.

– Si le parrain de main d’Orula du futur initié n’a pas fait Yoko Oshá, il ne peut pas participer à certaines parties de la cérémonie d’initiation et le parrain ou la marraine devront s’en occuper.

– La cérémonie d’initiation d’une femme ne peut commencer si celle-là a ses règles, mais si la future initiée commence à les avoir pendant le déroulement, la cérémonie doit continuer.

– Le iyawo (futur initié) doit comprendre que l’initiation est essentielle. C’est la naissance à une nouvelle vie où, après les dépurations et les sacrifices nécessaires, il pourra acquérir les connaissances et les qualités que l’aideront à atteindre l’équilibre spirituel.

2009 - 2016 © SANTERIA.FR
FrenchSpainEnglish