Les Oshas et les Orishas

sept puissance Par définition, les oshas sont les divinités qu’on reçoit sur la tête pendant la cérémonie d’initiation et orishas celles qu’on reçoit sur les mains ou sur les épaules.

Le panthéon d’Osha-Ifa est composé de divinités qui jouent un rôle important dans l’équilibre et l’harmonie de la personne. Ces divinités représentent différents domaines de la nature qui réunissent une série de caractéristiques et de forces mystiques. Ainsi, chaque domaine est représenté par un orisha ou par un osha.

Chaque personne possède des vibrations qui sont liées à l’un des domaines de la nature et en fonction de celui-ci, on accordera à la personne des caractéristiques particulières qui correspondent à un orisha ou à un osha précis. Par exemple, si une personne réunit les caractéristiques matérielles et spirituelles spécifiques qui sont associées au domaine de la nature que régit Yemaya, au moment de l’initiation, se manifestera un ancêtre qui de son vivant était initié et dont l’ange gardien était Yemaya.

Ces divinités ressemblent aux hommes, tant par ses vertus que par ses défauts et pour cela elles sont capables de les accueillir comme à ses propres enfants et de communiquer avec eux à travers les différents oracles (obi, diloggun et Ifa).

Les orishas et les oshas n’ont pas un ordre hiérarchique défini, mais l’ange gardien de la personne est l’orisha ou l’osha le plus important et c’est lui qui va la défendre dans une situation concrète et l’aider à résoudre un problème quelconque. L’osha Eleggua joue aussi un rôle important dans la vie de la personne parce que pendant la cérémonie d’initiation de Yoko Osha, le signe qui vient avec Eleggua représente le début du signe qui va régir la vie de l’initié (la deuxième partie du signe, corresponde à celui qui accompagne l’ange gardien de la personne).

Il n’y a pas un ordre hiérarchique défini, mais toutes les personnes avant d’être initiées doivent recevoir les orishas oddé, aussi connus comme orishas guerriers qui sont : Eleggua, Oggun, Oshosi et Osun. Au moment de l’initiation, chaque personne reçoit l’orisha ou l’osha qui est son ange gardien et aussi : Obatala, Shango, Yemaya, Oshun et Oya, aussi connus comme oshas de chevet (cabecera en espagnol). En plus, et selon l’ange gardien de la personne, il faut recevoir un ensemble spécifique d’oshas et d’orishas.

Les autres oshas et orishas qu’on peut recevoir sont : Aggayu, Inle, Olokun, Obba, Yewa, Oduduwa, Orishaoko, Osain, Iroko, Nana Buruku, lesquels peuvent être ange gardien de la personne et qui précisent des rituels spécifiques. On peut recevoir d’autres orishas mais ils ne sont pas des anges gardiens : Eshu, Ogué, Ibeyis, Oké, Añá, Orun, Orí, Orula et Abita.

Le cas de l’orisha Iku est particulier, car il ne faut pas le confondre avec Eggun qui est le représentant des ancêtres défunts. Ni l’un ni l’autre, ne peuvent être ange gardien de la personne et on ne les reçoit pas comme objets de culte.

Les rites qui font référence à Olorun, Oloddumare et Olofin concernent uniquement les plus hauts prêtres d’Osha-Ifa, c’est-à-dire les Awo ni Orunmila appelés « olofistas ». Dans le cas d’Olorun, ils reçoivent un attribut appelé Igba Olorun et s’il s’agit d’Olofin, ils reçoivent Igba Olofin.

Il ne faut pas oublier que Olorun, Oloddumare et Olofin ne sont pas des oshas ni des orishas et quand on fait référence à eux il faut le faire avec le plus grand respect.

2009 - 2016 © SANTERIA.FR
FrenchSpainEnglish