Le palo monte à Cuba

palo monte2 Les rites, les traditions et les croyances religieuses du peuple Bantou ont débarqué à Cuba vers la deuxième moitié du XVIème siècle avec l’arrivée des esclaves d’origine bantoue mais ces croyances ne se sont unifiées qu’au début du XIXème siècle.

La règle du palo monte se divise en trois règles principales :

  • – Mayombe, la plus pure et la moins syncrétisée
  • – Briyumba ou Brillumba, qui s’est mélangée avec la règle de Osha ou santeria
  • – Kimbisa, créée par Andrés Petit afin d’unifier dans le culte congo, les pouvoirs de la santeria et du catholicisme. C’est une forme mixte de la pratique religieuse qui s’appelle saint croisé ou palo croisé

Ces régles de palo monte sont divisées en branches. Ainsi, la règle mayombe se divise en : batalla saca empeño, mayombe saca empeño, nsala mayombe ngando sese, nsala mayombe ngando batalla congo, etc.

La règle Brillumba se divise en: brillumba kongo, rompe monte, guindavela, rompemonte-guindavela, vence guerra viramundo, vence guerra acaba mundo, mayaca, siete brillumba, changani, vititi kongo, quijenco, monte garabato, sarabanda malafama, paticongo clava clava, etc.

La règle Kimbisa est à l’origine de la branche du « santo cristo del buen viaje », qui contient des éléments de toutes les religions pratiquées à Cuba.

2009 - 2016 © SANTERIA.FR
FrenchSpainEnglish