L’oracle de Biagué. Etawa

etawa Les différentes combinaisons qui peuvent former les quatre morceaux de noix de coco quand ils tombent par terre, donnent lieu aux cinq lettres ou odus de l’obi. A travers ces combinaisons le consultant obtiendra des réponses (oui/non) aux questions formulées. Dans différents articles, je vous expliquerai les cinq lettres principales.

Pour indiquer le morceau qui tombe avec la partie blanche vers le haut, on marquera (O) et avec la partie blanche vers le bas, on marquera (X). Voici Etawa :

ETAWA (OOOX).- Cette lettre ou odu correspond à trois morceaux de noix de coco qui tombent avec la partie concave intérieure vers le haut, c’est-à-dire, on voit trois morceaux blancs et un morceau qui tombe avec la partie convexe vers le haut, c’est-à-dire on voit un morceau marron.

Cette lettre n’est pas ferme, elle répond « peut-être ». Exprime des doutes par rapport à la question posée mais indique que c’est possible. Pour chercher la confirmation on répète le tirage et on peut trouver les combinaisons suivantes :

a)  Si c’est Alafia, c’est un « oui » par rapport à la question posée.

b)  Si c’est Etawa à nouveau, c’est Etawa melli, qui indique aussi un « oui ».

c)  Si c’est Elleife, c’est un « oui » catégorique.

d)  Si c’est Okana, le doute par rapport au premier tirage disparaît parce que Okana répond « non » à la question.

e)  Avec Oyekun au deuxième tirage, c’est un « non » clair et il faut chercher si c’est à cause d’un orisha ou d’un eggun qui perturbe le tirage et voir ce qu’il désire.

Dans un tirage où l’on cherche plus qu’une réponse positive ou négative, Etawa c’est la lettre à travers laquelle parlent les orishas Shango, Oshun, Yemaya, Eleggua, Oggun, Oshosi e Inle.

2009 - 2016 © SANTERIA.FR
FrenchSpainEnglish