Cérémonies et rites de santeria

altar1 Dans le système religieux d’Osha-Ifa, aussi connu comme santeria, il y a un grand nombre de rites qui impliquent des degrés différents d’engagement de la personne selon les cérémonies auxquelles elle a participé. Il y a des rites qui s’accompagnent de cérémonies simples où le degré d’engagement de la personne participante est temporel et d’autres où l’engagement est à vie.

Les cérémonies simples sont celles qu’on réalise pour des personnes non initiées et qui n’ont reçu aucun orisha. Ces rites ou cérémonies s’effectuent afin de résoudre des situations pas trop graves. Dans ce cas, le compromis de la personne est temporel et se limite au cours de la cérémonie. Parmi les cérémonies simples on peut citer : une consultation de l’oracle d’Ifa ou une consultation du diloggun (coquillages) ; un ebbo ; une rogation (rogacion de cabeza en espagnol) ; des offrandes diverses aux orishas et oshas ; des cérémonies de nettoyage ou sarayenye ; certains types de paraldo, etc.

Il y a d’autres cérémonies, appelées de consécration, au cours desquelles on rend à la personne un ou plusieurs orishas ou oshas. On réalise des offrandes d’animaux à plumes et de quatre pattes et la personne reçoit un ita personnalisé. L’ita est une prédiction de l’orisha ou du osha qui fait référence à tous les domaines de la vie de la personne et dont l’interprétation nécessite d’un babalawo ou d’un oriaté. Les cérémonies de consécration se réalisent quand la personne doit faire face à une situation grave qui ne peut pas être résolue avec une cérémonie simple et elles impliquent un engagement permanent de la personne envers les orishas et oshas qu’elle a reçu qui consiste à réaliser d’offrandes systématiques. Les cérémonies de consécration peuvent s’effectuer avant les cérémonies d’initiation.

Il y a de nombreuses cérémonies de consécration parmi lesquelles : recevoir les colliers d’Osha ; recevoir les orishas guerriers à travers Ifa (c’est un babalawo qui les remet) ou à travers Osha (c’est un santero que les remet) ; recevoir Awofaca ou Ikofafun (main d’Orula) ; recevoir certains orishas comme les Ibeyis, Obba, Olokun, Orishaoko, Yewa, Babalu Aye, Inle, etc ; recevoir ou faire serment à Orun ; recevoir Osain ; laver Osha ; faire un demi cérémonial d’initiation d’Osha (appelé medio asiento), etc.

Le dernier type est la cérémonie d’initiation. Les personnes qui réalisent ces cérémonies d’initiation d’Osha et d’Ifa sont celles dont l’équilibre spirituel et matériel est sérieusement altéré. A travers certains rites et consécrations spécifiques elles essayent que l’énergie animée et inanimée de la nature favorise sa propre énergie afin d’atteindre à nouveau l’équilibre et le développement nécessaire, en suivant les conseils de l’ita de la cérémonie d’initiation.

Il y a des cas exceptionnels où des personnes possédant des qualités remarquables, sont appelées à se consacrer à l’interprétation des oracles (et donc, doivent réaliser les cérémonies d’initiation) mais dans ces cas, il faut réaliser avant une consultation à travers Ifa ou à travers le diloggun pour s’en assurer.

Les cérémonies d’initiation d’Ifa et d’Osha durent normalement une semaine et impliquent un engagement permanent et obligatoire de la personne. Elle doit faire des offrandes fréquentes à son ange gardien et réaliser la cérémonie funéraire ou ituto, entre autres,  s’il s’agit d’une initiation à Osha et fêter le jour d’Orula et l’anniversaire d’initiation, entre autres, s’il s’agit d’une initiation à Ifa.

2009 - 2016 © SANTERIA.FR
FrenchSpainEnglish