Le panthéon Pétro

veve Le panthéon Pétro est composé de loas kongo, créoles, et des loas provenant des divinités radas. Les loas d’origine créole sont :

a)  Don Pétro le fondateur de la secte et son fils Ti-Jean-Pétro.

b)  Pétro-Gé-Rouge, le Pétro aux yeux rouges qui signe la sorcellerie.

Le panthéon Pétro se caractérise par la violence de ses dieux, et leur tendance à ce que leur magie déborde en sorcellerie. Capables du pire, ils le sont aussi du meilleur. En effet grâce à l’expérimentation du côté obscur de la nature et de l’homme, ils apprennent à connaître un ennemi qu’ils pourront mieux combattre selon leur bon gré. C’est ainsi que l’on trouvera parmi eux les loas guérisseurs.

Les zombis sont des âmes de morts qu’un boko (magicien) a réussi à mettre à son service. Des études récentes ont démontré qu’à l’aide de certaines substances on pouvait ralentir presque en totalité le rythme cardiaque, pouvant ainsi simuler une mort réelle.

Le culte vaudou est administré par des uga (hougan) qui sont des prêtres sorciers, et des mambos s’il s’agit de femmes. Le boko lui, est un magicien devin, et le loup-garou un sorcier.

Les jumeaux ou « loas marassa » sont des entités jugées plus puissantes que les loas ordinaires. Le culte qui leur est rendu doit être exempt de négligence faute d’entrainer de violentes réactions de leur part. En revanche s’ils sont satisfaits, ils donnent les formules destinées à mélanger les herbes pour obtenir des guérisons. Ce culte est à rapprocher de celui des Ibeji yoruba du Nigéria.

Le culte des morts : dans le culte vaudou il est important de s’occuper des morts afin qu’ils ne viennent pas déranger les vivants ou même qu’ils ne cherchent pas à les attirer trop vite dans leur monde. De plus ils servent d’intermédiaire avec les loas et sont donc mieux placés pour obtenir satisfaction. Lors du décès, les funérailles ont pour fonction de couper tout chemin de retour au défunt. Si celui-ci était un initié vaudou il devra subir le «desounen» ou rite de séparation de son esprit protecteur, et c’est à cette seule condition que la mort sera effective. Afin d’éviter toute utilisation de l’âme du défunt on peut enfermer celle-ci en prélevant quelques mèches de cheveux et des rognures d’ongles, et en les enfermant dans un pot.

Quelques concepts vaudou

Vévé : ce sont des dessins faits sur le sol à l’aide de farine ou de marc de café destinés à consacrer un lieu. Chaque vévé correspond à un esprit particulier.

Poteau mitan : est un poteau dressé au centre du péristyle ou espace réservé dans le temple vaudou aux cérémonies consacrées aux loas. Le poteau mitan représente l’axe liant le monde terrestre et céleste, en même temps qu’il est le chemin emprunté par les loas pour rejoindre les humains.

Oufo : c’est le temple où les loas possèdent leurs propres demeures.

2009 - 2016 © SANTERIA.FR
FrenchSpainEnglish