Le panthéon Rada

veve Le panthéon Rada est composé de divinités dahoméennes dont les plus importantes sont :

Papa-Legba : c’est l’intermédiaire entre les autres dieux et les hommes. C’est pourquoi il est le chef des barrières qu’il lève pour que les hommes accèdent à l’au-delà. Il est aussi le maître des carrefours (mèt-Kalfou). Dans la santeria il devient Elegba ou Eleggua et dans le candomblé il est Exu ou Eshu celui qui ouvre toute cérémonie et balaye les chemins pour accéder aux autres loas.

Dambala-Oueddo : c’est le dieu serpent. Il hante les sources, les rivières, mais aussi les arbres. Associé à sa femme Ayida-Oueddo, il assure le lien entre la terre et les eaux. Le couple est représenté par deux serpents surmontés d’un arc-en-ciel. Dambala est le maître de l’argent et il fait découvrir les trésors cachés.

Ogu ou Ogun. : loa du feu et de la guerre sous le nom d’Ogun-feray (Ogun-ferraille). Divinité d’origine nago (Nigéria), il a été adopté par le culte vaudou dahoméen.

Agwe ou Agoué : c’est la divinité de tout ce qui vit dans ou sur la mer. On la vénère en confiant à la mer des petits bateaux chargés de boissons et de nourriture.

Erzulie Freda : c’est la déesse de l’amour et ses sanctuaires abritent ses accessoires : une robe rose et bleue et de nombreux produits de toilette. Son symbole est un cœur percé.

Les Guedes : ou guédé est une catégorie d’esprits de moindre importance. A l’origine il s’agissait d’une ethnie vaincue par les rois d’Abomey qui, vendus comme esclaves, ont complètement disparu d’Afrique. Ils sont devenus en Haïti les loas de la mort et même les autres loas les évitent. Pourtant, en dépit de l’effroi qu’ils provoquent, ils sont capables, par leur langage ordurier et leurs danses suggestives, de dédramatiser n’importe quelle situation. Personnages burlesques, ils marquent un gout prononcé pour les hauts-de-forme, les vielles redingotes et les lunettes noires. Baron Samedi, est le plus puissant des guèdes. On s’en sert pour les opérations de magie noire, et tout particulièrement pour l’envoi de morts, qui doivent être combattus par un hougan faute d’aboutir à une issue fatale. Sa femme Maman Brigitte ou La Grande Brigitte règne sur les cimetières en particulier si une femme y a été enterrée en premier. Baron La croix, et Baron Cimetière sont d’autres collègues de Baron Samedi.

2009 - 2016 © SANTERIA.FR
FrenchSpainEnglish