Les dieux vaudou

dieu vaudou Ogou Pour comprendre les divinités vaudou il faudrait commencer par comprendre le mot « loa ». Loa est un mot d’origine congolais qui signifie esprit et représente les besoins quotidiens de l’homme qui est à la merci des évènements de la vie. Il a la faculté d’intervenir dans la destinée des humains modifiant les forces de la nature. On lui offre des sacrifices d’animaux, des offrandes, des danses et de la musique qui conviennent le mieux à sa personnalité.

Les dieux vaudou se regroupent en familles. Une famille est une sorte d’exploration de toutes les possibilités offertes par un concept.

Par exemple dans la famille Ogoun nous allons trouver :

  • Ogoun-Ferraille, le loa de la guerre, du fer, des forges,
  • Ogoun-Badagris l’ivrogne violent,
  • Ogoun-Shangole jeune homme à la voix de tonnerre,
  • Ogoun-Balindjo la force en pleine maturité,
  • Ogoun-Gé-Rougele vieillard aux yeux rouges.

A travers la famille Ogoun se décline l’agressivité dans toutes ses formes positives et négatives, selon les âges, les circonstances et les buts de la vie, mais aussi dans ses manifestations physiques et psychiques.

Le rite vaudou diffère en fonction des régions, mais on peut déterminer trois panthéons de base même si les barrières entre chaque rite ne sont pas imperméables. Le panthéon Rada vénère les divinités dahoméennes considérées comme les « bons loas ». Le panthéon Kongo qui correspond aux loas d’origine bantoue (Congo/Angola) et l’autre panthéon, le Pétro, concerne des loas créoles nés pour la plupart à Saint-Domingue aussi appelés les loas « amers » en référence à leur agressivité.

Il est très difficile de préciser le nombre de loas parce qu’ils peuvent devenir des divinités très personnalisées. Il serait risqué de faire un index avec le nombre exacte de loas, mais on peut citer quelques uns :

Alegda: es un loa méchant et qui fait peur. Il est la source des malheurs et aussi de la vie.

Legba: il permet le passage des loas au monde des mortels et il est aussi l’esprit des enchantements.

Danhome: maîtresse de l’eau, c’est une divinité bénévole et qui procure des richesses.

Agbate y Aclobe: ces loas sont invoquées pour attirer des maladies.

Heviesso: loa de l’éclair.

Ogou: loa qui connaît les secrets de la fusion des métaux. Il équivaut à Mars et Vulcane comme protecteur des forgerons et des guerriers.

Sakapta: loa de la variole

Ezili Freda Dahomey: c’est la version noire de la déesse Aphrodite. Au début elle était considérée le loa de la fertilité et des moissons et après elle est devenue le loa de l’amour.

Azaca: en rapport avec la croissance et la prospérité de la terre.

Erzulie: loa de l’amour et de la passion. Son désir va plus loin que la luxurie.

Terremille: esprit de la protection.

Ces loas font partie du large panthéon vaudou, cependant les haïtiens reconnaissent une divinité principale appelée Bondye, une équivalence de Yahvé, Buda ou Christ.

2009 - 2016 © SANTERIA.FR
FrenchSpainEnglish