Règles d’igbodun de Yoko Osha (1)

iyawo2 A travers plusieurs articles, je vais vous expliquer quelques unes des règles qui doivent être suivies pendant la réalisation de la cérémonie d’initiation ou Yoko Osha dans l’igbodun. L’igbodun est la pièce de la maison-temple dans laquelle on mène l’initiation.

– La oyugbona est la personne qui s’occupe de préparer l’igbodun dans lequel se dérouleront les cérémonies et se charge personnellement de la réalisation de tous les rites et cérémonies de l’iyawo avant et pendant la semaine de l’initiation. Parmi ces cérémonies on peut citer : la cérémonie de la rivière ; la cérémonie de kobori leri ou rogación de cabeza la veille de l’entrée dans l’igbodun ; le bain quotidien de l’iyawo ; la préparation des asheses ; la préparation des repas de l’iyawo ; donner de la noix de coco aux oshas chaque fois qu’il est nécessaire ; accompagner l’iyawo à la place du marché et à l’église le septième jour ; organiser les visites aux autres iles de Osha, etc.

– Trois jours avant l’initiation, pendant toute la semaine qui dure l’initiation et surtout à l’intérieur de l’igbodun, ni le parrain, ni la marraine, ni la oyugbona, ni l’iyawo ne doivent pas avoir des rapports sexuels avec leurs conjoints, car cela est considéré comme une profanation de la cérémonie.

– Ni le parrain, ni la marraine, ni la oyugbona ne peuvent être les conjoints de l’iyawo.

– Ni le parrain, ni la marraine, ni la oyugbona ne peuvent jamais avoir des rapports sexuels avec leurs filleuls. En Osha-Ifa ce type de rapports entre parrains et filleuls est interdit et il est considéré comme une offense à la morale et à l’éthique du système religieux car il enfreint le principe religieux utilisé dans ce culte.

– Pendant les sept jours que l’iyawo demeure dans le trône ou dans l’ilé, il doit être complètement habillé en blanc (sous vêtements, pantalon, tee-shirt et casquette s’il s’agit d’un homme et sous vêtements, jupe, blouse et quilla pour se couvrir la tête dans le cas des femmes). Si l’iyawo sort du trône, il doit chausser des sandales, se faire accompagner et se couvrir totalement, la tête incluse.

– Le parrain ou la marraine sont obligés de respecter rigoureusement le cérémonial de l’igbodun de la forme établie.

– Le parrain ou la marraine sont les responsables de la cérémonie de Yoko Osha, de l’iyawo pendant le déroulement de celle-ci et du nouvel initié quand il deviendra olosha. Ils doivent veiller à ce que la oyugbona et les oloshas réalisent les cérémonies correctement.

– Le parrain ou la marraine et la oyugbona sont responsables de bien faire cuisiner les asheses des oshas avec les ingrédients appropriés : eta elede (saindoux), iyó (sel), tomate et atá (aji ou poivre) et dans le cas d’Obatalá : des oignons, de l’eau et du saindoux.

– Le parrain ou la marraine et la oyugbona ne peuvent pas sortir de l’ilé (maison) où se déroule l’initiation.

– Dans le ilé (maison) de l’igbodun ne peuvent pas se dérouler des cérémonies parallèles qui ne soient pas en rapport avec l’initiation, donc on ne peut pas réaliser des divinations, des consultations, des paraldos, des nettoyages ou n’importe quelque autre type de cérémonie.

2009 - 2016 © SANTERIA.FR
FrenchSpainEnglish