Le panthéon des orishas: Babalu Aye

Babalu Aye est l’orisha des maladies sexuellement transmissibles, de la lèpre, de la variole et, plus généralement, des maladies de peau. Les malades invoquent ce saint pour lui demander une récupération rapide.

Il a été expulsé de la terre yoruba pour avoir mené une vie dissipée et en a été puni de la lèpre. La musique qui lui est dédiée peut être jouée dans les règles yoruba avec des tambours Batá ou selon les coutumes arará (terre d’exil) avec d’autres types de tambours. Le nom Babalu Aye est d’origine Lucumí mais il est également connu sous les noms Agróniga Omobitasa et Asowano.
Son réceptacle est un vase en terre recouvert d’un autre plus grand et incurvé.

Sa danse représente un lépreux qui boite et qui chasse les mouches qui le dérangent.
Ses couleurs sont le blanc et le bleu clair mais elles peuvent changer en fonction des différents chemins de l’orisha. Son numéro est le 13. Il est syncrétisé avec San Lazaro et il est célébré le 17 décembre.

A Cuba son culte provoque de grand rassemblement de fidèles ou la dévotion est à son comble, n’hésitez pas à aller sur youtube pour rechercher des vidéos.

Ifalade & Etienne

2009 - 2016 © SANTERIA.FR
FrenchSpainEnglish