Catégories
Ifa

Pourquoi Ifa s’appelle Santeria

La Regla de Ocha et Ifá ou Santeria, sont les noms donnés à la religion syncrétique des Caraïbes qui prend son origine dans le culte du peuple Yoruba d’Afrique occidentale. Santería est aussi un mot espagnol qui signifie « le culte des saints ».

On a beaucoup fantasmé sur les rituels du Vaudou, dérivé haïtien des pratiques spirituelles et magiques de la terre africaine. Ce que l’on ignore souvent, c’est que les esclaves déportés vers les Amériques ont développé de nombreuses variantes de leurs cultes traditionnels en s’adaptant aux contraintes de leur nouvel environnement, la Santeria, forme la plus populaire des Caraïbes.

La Santeria est une religion peu reconnue en France. Elle pratique des croyances traditionnelles derrière un catholicisme de façade, à travers l’imagerie et la statuaire. En effet, les esclaves africains identifièrent leurs divinités aux saints de la religion catholique afin de pouvoir continuer à les adorer malgré l’interdiction des colons.

Alors qu’ils étaient de simples esclaves asservis en Amérique Centrale et du Sud et devant la persistance des ordres religieux à vouloir à tout prix les convertir au christianisme, certains esclaves noirs ont trouvé l’idée de faire correspondre les divinités de leur panthéon à ceux de leurs maîtres pour ainsi échapper aux châtiments prévus par le code de l’esclavage.

C’est ainsi qu’est née la Santeria, une religion foncièrement inspirée par les éthnies mandingaswólofsfulasyorubas y kongos. On dit de la Santeria qu’elle signifie littéralement “La voie des Saints”. Les Saints en question étant en fait les « Orisha », les divinités africaines qui composent le panthéon sous leurs appellations originelles. Chacun d’eux joue un rôle bien déterminé dans les rituels et les cérémonies.

La Santeria est pratiquée par les santeros qui vénèrent des divinités appelées Orishas. Le prêtre qu’on appel Santero ou Babalawo selon les consagrations qu’ils ont reçut ont pour mission de communiquer avec chaque Orisha. Ces cérémonies sont accomplies au travers de la divination. Pendant certaine cérémonies, les Orishas peuvent prendre le corps des santeros afin de faire passer des messages, une sorte de possession, qu’on appelle “Monter le Saint”.

Les divinités de la Santeria sont invoquées lors de cérémonies très codifiées d’ou la musique, la danse et la prière, mais également les offrandes ont une place bien définie.

Concernant les rituels important ainsi que les cérémonies de la Rama “famille religieuse”, elles ont toutes lieu dans la maison temple du parrain principal appelé « Casa templo de “le nom du parrain”».

Pour toute information complémentaire, Santeria.fr a publier un livre expliquant toutes les bases de la religion pour les néophytes et toute personne qui désire en savoir plus.

Pour le commander envoyer un courriel à : “mailto:[email protected]

Laisser un commentaire